Crédit photo: Chanel.com

La maison Chanel développe « un laboratoire à ciel ouvert »pour son emblème, le camélia.

Crédit photo: Chanel.com

La maison Chanel développe un “laboratoire à ciel ouvert” à Gaujacq (Landes), sur la fleur emblématique de sa créatrice, Coco Chanel. Trois exploitations ont été rachetées ces dernières années afin de créer un centre de culture et expérimentation.

Délicat et élégant, le camélia est à l’image de Gabrielle Chanel et de ses créations. C’est surement pour cela que la fondatrice de la maison française a choisit la fleur comme emblème de la maison de Luxe.

En plus d’être un symbole, les camélias ont des vertus. C’est pourquoi, la maison Chanel développe dans un “laboratoire à ciel ouvert” à Gaujacq (Landes).

Sur le domaine, 40 hectares sont cultivés sans intrant chimique et en agroforesterie, avec introduction d’autres arbres pour l’équilibre de l’éco-système et la biodiversité. Le mois de mars correspond au pic de floraison du Camellia Japonica Alba Plena. Ils sont là une poignée de cueilleurs à ramasser à la main les fleurs blanches, délicates et inodores, aux pétales symétriquement imbriqués. Il faudra 2.200 fleurs pour créer un kilo d’actif hydratant, entrant dans la composition d’une gamme de crèmes créée en 2009.

Pour créer ce centre de culture et expérimentation, fermé au public mais qui pourrait s’ouvrir aux lycées agricoles, trois exploitations ont été rachetées ces dernières années par Chanel.

Découvrez les coulisses ici

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *